par auteur

Effectuer des économies

septembre 23, 2014 dans Uncategorized par auteur

shutterstock_115049983-1351717242En vue de bénéficier d’une bonne retraite ou encore en vue de réaliser un projet, optez pour un placement sécurisé ou une épargne. Autrement dit, elle constitue un revenu que vous mettez de côté. Ainsi, mensuellement, un prélèvement sur votre salaire ou toute autre source de revenus sera effectué et constituera votre économie. Cela peut se faire automatiquement ou par le biais d’un versement que vous réaliserez vous-même. Par ailleurs, votre patrimoine fiduciaire est sujet à un accroissement lorsque vous le déposez auprès d’un établissement tel qu’une banque ou une compagnie d’assurance. Néanmoins, cette croissance est soumise à des conditions.

 

Le taux de l’épargne

Suivant le délai de dépôt ou le montant mis de côté, l’épargne permet aux adhérents d’avoir des fruits, c’est-à-dire une somme injectée en plus dans le patrimoine classé. Un taux est établi par l’établissement où vous déposez votre argent. Celui-ci varie d’une entreprise à une autre. Toutefois, des normes réglementent leur mise en place pour que ni le client ni la société d’épargne ne soient lésés. Ainsi, avant de souscrire un quelconque accord avec votre prestataire, n’hésitez pas à vous informer sur ce point. Généralement, il varie entre 1 à 4 %.

 

Les différentes sortes d’épargne

Il existe plusieurs formes d’épargne. Votre choix repose sur le type de bénéfices que vous envisagez d’avoir ou sur l’utilisation que vous escomptez. Afin de vous prémunir des coups durs, entre autre, la perte d’emploi subite ou un état de santé précaire et grave, il y a donc ainsi l’épargne de précaution. Pour constituer un capital en vue de répondre à un objectif que vous vous êtes fixé, comme monter votre propre entreprise, il serait mieux de souscrire une épargne de projet.  Enfin, pour vos vieux jours, vous pouvez commencer dès 20 ans à économiser petit à petit. C’est l’épargne retraite.

par auteur

Blinder votre porte pour être plus en sécurité !

septembre 22, 2014 dans Uncategorized par auteur

PorteForcer la serrure de la porte principale de type standard est devenue actuellement un jeu d’enfant pour les cambrioleurs. D’après les sondages réalisés par les scientifiques, il faut en moyenne 5 à 10 minutes à une personne expérimentée pour réussir cette opération. Ainsi, vos éléments de la menuiserie extérieure ne vous protègent plus contre un cambriolage si les auteurs sont bien équipés. Pour éviter, ou du moins retarder, une entrée par effraction, il est conseillé de mettre en place une porte blindée sur la façade principale et à l’arrière de votre logement. Cette solution est fortement recommandée par les professionnels pour maximiser la protection de vos biens.

La porte blindée offre de nombreux avantages

Qui dit « porte blindée » dit serrure et vantail renforcé. En effet, dans le cas contraire, on ne peut pas dire que la porte soit résistante aux agressions extérieures telles que le forçage de la serrure ou de la porte proprement dite. Ainsi, la mise en place de cet élément de la menuiserie permet de retarder l’entrée des personnes malveillantes. Dans certains cas, il arrive même que les cambrioleurs rebroussent chemin devant ce type de porte. En effet, ils n’auront pas assez de temps pour forcer la serrure et cambrioler la maison en question avant l’arrivée des forces de l’ordre. Ainsi, ils préfèrent abandonner avant même d’avoir commencé quoi que ce soit.

Comment renforcer votre sécurité ?

Il est vrai que l’installation d’une porte blindée offre une excellente sécurité aux occupants d’une maison et aux biens de ces derniers. Cependant, ce genre d’équipement ne suffit pas (dans certains cas) à maximiser la protection de la maison en question. Il est, en effet, conseillé d’opter pour la pose d’un système de vidéosurveillance et/ou d’un dispositif d’alarme. Ces derniers serviront à renforcer la sécurité offerte par la porte blindée.

par auteur

La tronçonneuse ou la scie mécanique

septembre 22, 2014 dans Uncategorized par auteur

TronçonneusePour que vos bûches soient uniformes et bien coupées, vous devez employer un équipement adéquat. Indispensable également dans la coupe des branches voire l’abattage d’arbres, vous devez disposer d’une tronçonneuse. Cet équipement, pour venir à bout face aux différents ouvrages, est muni d’un petit moteur. Il ne sera pas ainsi nécessaire d’user d’une grande force physique. Néanmoins, la personne qui l’a en main devra avoir une bonne maîtrise pour éviter tout risque d’accident. Par ailleurs, pour faciliter la tâche, elle est composée d’une lame qui est contournée par une chaîne. C’est grâce aux vibrations produites par cet ensemble qu’une coupe peut bien être accomplie.

 

Où peut-on se procurer une tronçonneuse

Pour un produit de bonne qualité, rendez-vous auprès d’une enseigne spécialisée dans la distribution de matériels de jardin et de motoculture pour faire l’acquisition d’une tronçonneuse. Entre les mains des professionnels, vous bénéficierez de conseils. Il sera votre guide dans l’établissement d’un choix approprié. Faites-lui part de votre besoin, il saura y répondre efficacement. Par ailleurs, s’adresser à une entreprise pareille vous octroie divers avantages. Outre l’état du produit, en cas de panne ou de détérioration à cause d’un vice d’origine, vous profiterez d’un dépannage suivant les normes ou d’un remplacement de votre équipement. Bref, vous aurez une garantie.

 

Les différents types de tronçonneuse

Sur le marché, il existe divers modèles de scie mécanique. Il y a ainsi celle qui fonctionne électriquement et celle qui marche à l’aide de l’énergie thermique. La première s’actionne ainsi grâce au courant. Il sera nécessaire de le brancher avant de l’utiliser. Cela néanmoins peut poser des inconvénients, notamment, lorsqu’on effectue des coupes dans un lieu sans source de courant. Certes, on peut employer un groupe électrogène et cela engendrera une dépense en plus. Quant à la tronçonneuse thermique, son utilisation ne requiert que du carburant. Malgré la gêne sonore qu’il produit, il demeure cependant le meilleur équipement pour un bon rendement.

par auteur

L’essentiel qu’il faut connaitre sur un plancher chauffant !

septembre 21, 2014 dans Uncategorized par auteur

Plancher_chauffantEn premier lieu, il est capital de préciser que le plancher chauffant désigne un mécanisme de chauffage de type « basse température ». Comme son nom l’indique, il utilise la surface du sol pour chauffer un logement. Grâce au dispositif installé en dessous du plancher, l’air du local est chauffé de manière constante et régulière. Ainsi, le confort thermique de la pièce est optimal. Il en est de même pour le confort acoustique et visuel. En effet, le plancher chauffant favorise également une réduction du bruit tout en améliorant la visibilité des occupants de la salle. Enfin, on remarque aussi une amélioration de la qualité de l’air, par la limitation des mouvements de poussière.

Comment fonctionne cet équipement de chauffage ?

Sur le marché international actuel, on distingue deux différentes sortes de plancher chauffant. La première catégorie fonctionne à l’eau. Par contre, la seconde marche au courant électrique. Chacun de ces deux équipements possède leurs points forts et leurs points faibles. Ainsi, le choix revient entièrement au client. Il doit prendre en compte les besoins énergétiques de son foyer et le budget qu’il a prévu à cet effet. De nos jours, le plancher chauffant à basse température (ou PCBT) est également connu sous l’appellation de chauffage au sol à basse température.

Le plancher chauffant dalle à sec

Ce type de plancher chauffant se différencie des autres modèles par le fait qu’il n’est pas équipé de chape. En effet, sur les autres dispositifs, on installe normalement une chape par-dessus les tubes. Les dalles en aluminium sont entièrement toutes recouvertes d’une couche d’aluminium. Cette dernière permet le rayonnage de la chaleur. La plaque, quant à elle, possède un emplacement préformé qui est destiné à recevoir le tube multicouche. Avec une consommation nettement inférieure à celle du plancher chauffant traditionnel (environ 25 % en dessous), ce mécanisme convient parfaitement aux constructions en bois.

par auteur

Comprendre toute l’influence de la réservation d’hôtel en ligne

septembre 21, 2014 dans Uncategorized par auteur

reserver hotel b

Depuis qu’internet constitue un élément indispensable de notre quotidien, quasiment tous les secteurs passent par ce système. Notamment le milieu de l’hôtellerie. Plus de 70% des consommateurs optent actuellement sur la réservation de leur hôtel en ligne. Il faut dire que ce procédé a amené un véritable bouleversement dans ce domaine. Il est maintenant possible de faire une analyse rapide des services des divers prestataires et cela dans le monde entier. Cela permet d’effectuer une comparaison qui aide pour la sélection de l’établissement qui vous semble idéal. Ainsi, réserver hotel en ligne est devenu une réelle tendance.

Les critères de la réservation en ligne

La plupart des clients possèdent les mêmes critères de sélection sur un hôtel. En premier lieu, les tarifs. Effectivement, le prix représente le facteur de décision le plus important au moment d’établir la location en ligne. Après cela vient l’avis des proches ou des anciens résidents du logement. La présence d’un forum est donc essentielle dans un site de réservation en ligne. Ensuite, la clientèle tient aussi compte de la recommandation des divers guides de voyage. Cela toujours dans le but d’obtenir le plus de garantie possible sur la qualité de l’hôtel. Résultat : les hôtels n’hésitent à payer le prix fort pour figurer dans les diverses brochures publicitaires et les manuels de voyage.

Le nombre d’étoiles

La catégorie de l’hôtel reste aussi un détail important dans le tri des consommateurs. Plus l’hôtel possède d’étoiles, plus il est apprécié. Cela s’explique surtout par le fait que cette catégorisation joue un grand rôle dans les services offerts par l’hôtel et donc le confort du résident. Il ne faut pas oublier que c’est un endroit qui sert principalement pour le bien-être et le repos. Par contre, il est aussi vrai que plus l’hôtel est étoilé, plus les tarifs reviennent assez coûteux.

par auteur

Comment fonctionne un embrayage ?

septembre 18, 2014 dans Uncategorized par auteur

Faisant partie des pièces les plus indispensables au fonctionnement du véhicule, l’embrayage et un organe mécanique qui assure la séparation du moteur et de la transmissionembrayage. Cependant, un grand nombre de conducteurs novices se demande : à quoi peut bien servir ce dispositif et en quoi contribue-t-il sur le fonctionnement du système mécanique ? Voici expliqué par des mots simples, le fonctionnement d’un embrayage, comme quoi il vous serait plus facile de détecter son dysfonctionnement, ou au moins pour procéder à son entretien.

L’embrayage : l’intermédiaire des mouvements

Le rôle de l’embrayage est de jouer l’intermédiaire entre la rotation de la sortie du moteur et celle de la transmission. Les roues sont tournées par la transmission, tandis que ce dernier puise ses mouvements dans le moteur. Pourtant, le moteur doit tourner en permanence, sinon, il cale. Si le moteur était directement lié aux roues, le véhicule calerait à chaque fois qu’il s’arrête, puisque le freinage va entrainer l’arrêt du cycle moteur. Ainsi, les ingénieurs ont crée un disque d’intermédiaire entre le moteur et la boite de vitesse pour faciliter l’enclenchement de la vitesse, on appelle ce disque : l’embrayage. L’interface de contrôle de ce dispositif se présente sous forme de pédale sur les commandes du conducteur. Lorsqu’on appuie sur la pédale de l’embrayage, le disque d’embrayage et le volant moteur se séparent, d’où l’amorçage de la vitesse devient plus facile.

Quelques informations à savoir

Comme tous les organes mécaniques du système moteur, l’usage de l’embrayage est aussi limité par une durée de vie. Il doit être remplacé tous les 100 000 km pour un véhicule à essence, et tous les 150 000 km pour les diesels. Toutefois, l’usure précoce de ce dispositif se remarque par les symptômes suivants : la pédale est dure et grinçante, l’embrayage patine (le véhicule n’avance pas, alors que le moteur hurle) ou encore la vitesse ne peut pas s’enclencher. Dès lors que l’une de ces symptômes se manifeste, la meilleure décision est de faire appel à un mécanicien professionnel.

par auteur

Comment retrouver rapidement la chaleur chez soi ?

septembre 16, 2014 dans Uncategorized par auteur

chauffage

De nos jours, une maison vivable est celle où le confort est présent. Par confort, on entend toute installation qui participe à rendre la vie domestique plus agréable. L’ensemble des mobiliers, le design intérieur ou encore la sécurité de votre domicile sont des must ! Bien sûr, la bonne isolation de votre maison est également un paramètre que votre partenaire en BTP aura considéré lors de sa construction. Mis à part tout cela, la température ambiante est également un facteur incontournable. S’il fait -5°C chez vous en hiver, il est alors plus que temps de trouver une solution pérenne. Il s’agira alors d’envisager de faire entrer le chauffage chez vous !

Les compétences du chauffagiste à votre service !

Le chauffagiste est le professionnel qui est chargé de vous apporter les solutions adéquates pour résoudre tous vos problèmes de chauffage à domicile. Il peut d’abord intervenir sur des constructions neuves en concevant l’ensemble des installations nécessaires pour répondre à vos besoins une fois installé. Ces dernières sont constituées par un ensemble de raccords et de tuyauterie qui serviront à faire véhiculer l’eau à travers votre maison. Mais il s’occupe aussi des rénovations de maisons. Le chauffage est un terme générique qui englobe plusieurs compétences. Cela peut être par exemple l’utilisation d’un chauffage électrique pour diffuser un air chaud dans votre maison, l’installation d’un chauffe-eau pour vous faire profiter des plaisirs des bains chauds, etc.

Trouvez le vôtre !

Au lieu de retarder inutilement votre satisfaction, pourquoi ne pas trouver immédiatement votre chauffagiste ? N’hésitez pas à demander auprès de votre mairie ou à vos voisins le professionnel que vous recherchez. Vous pouvez également consulter la toile numérique pour trouver des résultats.

par auteur

Aménagement paysager par débroussaillage

septembre 15, 2014 dans Nettoyage, Uncategorized par auteur

débroussaillage

Le débroussaillage est, par définition, le fait d’enlever les broussailles superflues d’un espace paysager ou d’autres lieux pourvus d’arbres et d’arbustes. Vous avez des branches d’arbres encombrantes? Vous voulez aérer votre espace paysager? Aucun problème, plusieurs travaux peuvent être effectués grâce à divers techniques et moyens de débroussaillage mis en place par des professionnels qualifiés et expérimentés. De nos jours, on remarque que le développement trop rapide de l’environnement écologique est parfois instigateur ou la cause de nombreux désagréments d’où l’utilité de limiter ou de contrôler les espaces verts. Ce type de travaux peut être effectué de diverses manières et possède plusieurs avantages.

 

Méthodes de débroussaillage

 

Il existe plusieurs méthodes afin de débroussailler un espace paysager. D’abord, on a les coupes manuelles et mécaniques qui consistent à enlever les broussailles à l’aide de petit outillage et de matériels techniques afin de contrôler convenablement la coupe sans dégât majeure sur l’écologie. Puis, les traitements chimiques effectués par pulvérisation des plantes gênantes avec des produits chimiques. Ensuite, le broyage mécanique consistant à détruire les ligneux de friches par broyage grâce à des machines spécialisées afin de limiter l’accroissement des mauvaises herbes. Mais encore, on a l’arrachage mécanique à l’aide de pelles mécaniques et le débroussaillement par feu dirigé pour brûler la végétation cible.

 

Débroussailler et ses avantages

 

Le fait de débroussailler un espace vert présente divers avantages, notamment, pour la protection des espaces d’habitation. Grâce au débroussaillage, les risques de propagation de feu éventuel sont ralentis et évite l’atteinte des habitats mais aussi permet de limiter les dégâts occasionnés par le feu de brousse. Puis, cette technique permet de contrôler les petites surfaces avec un impacte amoindri sur le sol, la végétation et la faune, elle permet aussi une gestion ultérieure des éléments de végétation coupés grâce à la coupe au raz du sol. L’espace paysager débroussaillé possède une plus grande valeur esthétique et offre la possibilité de profiter librement du paysage.

 

par auteur

Le recyclage, pour une vie meilleure !

septembre 13, 2014 dans Uncategorized par auteur

Recyclage_metauxD’une manière générale, le recyclage de métaux (surtout de l’acier) permet de couvrir près de 50 % des besoins d’une ville. En effet, plus de la moitié de matériaux métalliques qu’on emploie a déjà été recyclée. Il est important de préciser que lorsqu’on parle de récupération ou recyclage de métaux, il s’agit généralement de l’aluminium et du fer. La principale raison qui devrait nous pousser à recycler n’est autre que le fait que ces matériaux nuisent à notre environnement s’ils ne sont pas correctement traités. Par exemple, une cannette de bière ou de boisson énergisante mettra plus d’un demi-siècle pour se détériorer. Ainsi, elle rouillera durant cette période et deviendra un problème pour son environnement. Par ailleurs, le métal influence de manière directe ou indirecte la santé de l’être humain. De plus, étant donné que l’aluminium peut être recyclé à l’infini, il est préférable de toujours prioriser le recyclage de ce matériau plutôt que son extraction (à l’état naturel). Enfin, les scientifiques conseillent le recyclage de métaux afin d’éviter la première fusion de l’aluminium. Cette dernière opération permet également de réaliser plus de 90 % de l’énergie dépensée lors de la production de l’aluminium.

Comment faire pour faciliter le recyclage ?

Tout d’abord, comme dans toute opération de recyclage, il est conseillé de commencer par un tri des objets métalliques collectés. Une fois le tri terminé, on procèdera par la suite à l’isolation et à la séparation des différentes matières constituantes les déchets. Pour l’aluminium, il s’agit de l’eau et de la bauxite. De son côté, pour l’acier, on distingue l’eau, le charbon ou le coke, le minéral et le fer.

Confiez vos déchets métalliques à un pro !

Il s’agit de la meilleure solution pour s’assurer que le recyclage des métaux soit réalisé conformément aux normes imposées par les autorités compétentes. Néanmoins, vous pouvez tenter de recycler vos objets métalliques en objets de décoration. Néanmoins, avant de commencer quoi que ce soit, demandez l’avis d’un expert.

par auteur

N’attendez pas d’être en panne pour procéder à la réparation de votre auto

septembre 12, 2014 dans Uncategorized par auteur

Moteur-6Pour éviter que votre voiture tombe en panne, il est conseillé de réaliser régulièrement des opérations d’entretien. Pour ce faire, rien de tel que le recours aux prestations d’un garagiste. Ce dernier s’occupe également de la réparation de composants défectueux (moteur, carrosserie, siège…). Les problèmes qu’on peut rencontrer au niveau de la motorisation sont assez nombreux. Il est conseillé de ne pas attendre une minute de plus lors de l’apparition des premiers signes. La réparation risque d’être plus coûteuse et surtout plus importante si vous décidez d’attendre. Néanmoins, ne vous en faites pas, en cas de panne, l’assurance se charge de payer le coût du dépannage.

Les problèmes fréquemment rencontrés à l’intérieur du capot !

La réparation d’un alternateur consiste, dans la majeure partie des cas, à procéder au remplacement de la courroie. Par contre, pour le démarreur, il s’agit de changer les charbons indispensables au démarrage du moteur. En outre, si le ventilateur ne se met pas en marche, il peut s’agir d’un problème de fusible ou de connectiques. L’insuffisance de la charge de la batterie entraine une inefficacité du démarreur. Ainsi, le moteur ne peut pas démarrer correctement, celui-ci requiert un amorçage ou une recharge de la batterie. Enfin, il n’est pas conseillé de réaliser une réparation des bougies d’allumage. Il est préférable de les remplacer par des éléments neufs.

Focus sur la réparation de la carrosserie !

La réparation de la carrosserie d’une voiture dépend essentiellement des dommages qu’elle a subis. Avant de réparer les dégâts, il est recommandé de procéder à un diagnostic complet de la situation. Cette opération permet de connaitre s’il faut passer par une réparation superficielle ou profonde. Dans la majeure partie des cas, on commence par un ponçage de la surface extérieure de la carrosserie. On utilise à cet effet un produit spécial appelé « mastic ». Ensuite, on termine l’intervention par l’application d’une couche de peinture.